Story of a student’s life – Episode #4

WE LOVE ARDÉVAZ: ÉPISODE #4

Des champions olympiques à l’école

SION. La série printanière «We Love Ardévaz» se poursuit avec ce 4ème épisode où Estelle, étudiante de 19 ans en 2ème année de CFC, nous relate sa rencontre avec deux champions olympiques, venus le 11 novembre dernier à l’École Ardévaz.
Des sportifs dans une école, qu’est-ce que cela vous inspire ?

J’ai trouvé ça super intéressant de rencontrer des personnes célèbres, des gens qui ont une expérience hors du commun et qui viennent, en plus, partager cela de façon simple et sincère. Les voir en vrai, pour nous transmettre leur vision des choses, cela change de celle traduite généralement par les médias… Ils ont fait pas mal de liens entre le sport et les études en nous expliquant l’importance des notions de préparations et de motivation qui sont indissociable pour réussir. Et ce, même si Florian Manadou n’a pas fini son bac !

Comment les intervenants externes apportent-ils une plus-value dans vos études ?

On peut poser nos propres questions, dialoguer et débattre. L’école nous forme, mais c’est à nous de traduire et retenir les informations. Aussi, cela nous forge un esprit critique.

Jusqu’à présent, qu’elle a été votre meilleure rencontre ?

J’ai beaucoup aimé celle-là. Ils étaient très beaux (rires). En plus, le sujet c’est le sport, ça nous touche plus que la politique ou d’autres thèmes. Je pense que c’est important de partager ses passions !

Si vous pouviez inviter une personnalité, qui choisiriez-vous ?

Quelqu’un qui s’investisse pour défendre les droits dans son pays ! Avec l’actualité de cet automne et l’élection de Donald Trump, il y a de quoi être interpellé. Aussi les notions de droits de l’homme ou de sexisme me touchent particulièrement.

 

http://www.lenouvelliste.ch/pages/ecole-ardevaz-episode-4-669262

Facebook/ecoleardevazsion

Légende :
Episode #4 de la saga «We Love Ardévaz» : Estelle explique sa rencontre avec Florent Manaudou et Camille Lacourt lors d’une conférence organisée le vendredi 11 novembre dernier par l’Ecole Ardévaz.

Ardevaz-story-ep4-1

Ardevaz-story-ep4-2

Ardevaz-story-ep4-3

Ardevaz-story-ep4-4

Ardevaz-story-ep4-main